La clairvoyance est toujours payante. En montagne comme chez soi.

Lors d’une randonnée en montagne, cela ne fait aucun doute: le chemin le plus court est rarement le plus sûr. Le choix du trajet relève du sens des responsabilités de chacun. Il en va de même lors du financement. Celui qui se concentre uniquement sur le court terme risque des coûts d’entretien et des coûts induits élevés. Ce n’est pas le cas chez Hoval. En effet, la qualité et la technique système intelligente garantissent un avenir serein.

Les coûts énergétiques. Aujourd’hui et demain.

lebenszyklus.jpg

Hoval ne recule devant rien pour garantir un fonctionnement sûr et durable - pour cela, la première règle est la rentabilité. Grâce à ses développements prometteurs, Hoval est en mesure de garantir que ses produits comptent parmi les plus efficaces. Cela permet, au fil des années, non seulement d’économiser des sommes considérables, mais également de préserver les ressources et de réduire les émissions de CO2. Les coûts d’investissement éventuellement plus élevés sont rapidement rentabilisés grâce aux économies réalisées.

Le cycle de vie. La rentabilité dès le départ.

Coûts de planification: une planification professionnelle prend en compte les éventuelles économies possibles. Elle adapte la puissance d’une installation aux besoins réels et est donc indispensable à un fonctionnement économique à long terme.

Coûts d’acquisition: un système complet comprend déjà tous les composants nécessaires. En ce qui concerne les coûts, cela peut être illustré avec l’image suivante: le premier sommet ne laisse pas la place à un autre sommet encore plus haut.

Coûts d’installation: un appareil prêt au raccordement permet d’accélérer et de simplifier l’installation sur le site. Si celle-ci est tout de même réalisée par un professionnel, les coûts restent faibles et clairs.

Coûts d’exploitation: une technique économe en électricité et des rendements maximaux garantissent un fonctionnement économique. Et lorsque les prix des énergies augmentent, cela constitue des économies potentielles importantes.

Coûts de service: si, dès le départ, les produits sont peu sensibles aux pannes et ne nécessitent donc que peu de réparations, les coûts de service restent réduits. Des contrats de maintenance contribuent également à préserver les nerfs et les porte-monnaies.

Coûts d’élimination: en ce qui concerne les coûts d’élimination des appareils de chauffage et de climatisation, le rapport coûts/ profit s’améliore. De plus, le recours à des matériaux peu
polluants simplifie le recyclage.